Ricardo OZIER-LAFONTAINE, RESET, 2017, acrylique sur toile, 200 X 270 cm

Né en 1973 à Fort-de-France, Ricardo Ozier-Lafontaine vit et travaille en Martinique. Après des études de communication visuelle et publicitaire, il se consacre aux arts plastiques tout en menant une carrière d’éducateur spécialisé auprès de l’enfance en danger. Le besoin et l’habitude de son implication dans le tissu social vont se refléter dans sa pratique artistique, l’amenant à questionner les constructions sociales de la mémoire, et à mettre en lumière d’autres récits possibles. Son œuvre est rythmée par les cadences afro-caribéennes qu’il pratique en tant que percussionniste et informée par l’archéologie précolombienne dont la passion lui a été transmise par ses parents. Depuis 2013, Ricardo travaille le dessin automatique au travers duquel des signes divers affleurent de manière non maitrisée, au cours d’un travail minutieux et quasi obsessionnel, en dessin et en peinture, aussi bien sur papier que sur la toile.

Catalogue de l'exposition RESET de Ricardo Ozier-Lafontaine  à la Fondation Clément, 2018.  

Nourries par l’histoire et l’anthropologie, crées à partir de sa propre intimité et mémoire, ses œuvres participent à la guérison et au reenchantement du monde.

Feuilleter le catalogue Ici 

Reset de Ricardo Ozier-Lafontaine,

Reset de Ricardo Ozier-Lafontaine,visible  à la Fondation Clément jusqu’au 18 juillet prochain, est le fruit de plus de cinq années de travail. Depuis  2013 il dessine au marqueur noir sur papier blanc des petits signes qui s’enroulent les uns sur les autres, formant un enchevêtrement de formes plutôt organiques. En mars de 2014 trois toiles ... Lire la suite →

Challenge critique 2016 : Ricardo OZIER-LAFONTAINE

L’avantage pour moi de vivre sur une île est que la mer n’est jamais bien loin. De la véranda de l’atelier-maison de Ricardo Ozier-Lafontaine on la voit et je me dis que cette présence doit se retrouver dans son œuvre d’une façon ou d’une autre.  C’est peut-être pour cela que ses dernières séries évoquent pour moi la mer, avec de (pré)formes qui me font penser à  … 

Lire la suite →

Découvrir l'exposition RESET sur le site de la Fondation Clément : ici

Découvrir l'exposition RESET -making of & activités ici

Autres articles mentionnant l'artiste

Un dernier pour la route ?  Lire ici 

Un dernier petit coup pour la route? (suite et fin) Lire ici 

Site de l'artiste ici

Découvrir  l'exposition  Dust Specks on the Sea – Contemporary Sculpture from the French Caribbean & Haiti - Hunter East Harlem Gallery, NYC, 2018 - Little Haiti Cultural Complex, Miami, 2020. Ici 

Découvrer l'exposition Echo Natures, désir cannibale, organisé par Jean Marc Hunt et Marie Vickles, Little Haiti cultural complex, Miami, dans le cadre du Festival Tout-monde, 2019 ici